Le Plateau et le nouveau Plan d’urbanisme de Gatineau: un quartier en pleine transformation

Le Plateau et le nouveau Plan d’urbanisme de Gatineau: un quartier en pleine transformation

L'Association des résidents du Plateau a déposé le 9 novembre dernier un deuxième mémoire commentant la plus récente version du plan d'urbanisme et les règlements qui y sont associés. Ce mémoire a été produit en appui à une consultation écrite obligatoire organisée par la Ville de Gatineau. En voici les faits saillants.

1. Améliorations
L'ARP applaudit les efforts investis par la Ville de Gatineau pour consulter les citoyen(ne)s sur la révision du plan d'urbanisme avant la consultation formelle prévue sous la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme (LAU), et pendant celle-ci, consultation qui s'est terminée le 10 novembre. Elle appuie les améliorations apportées au plan faisant suite aux commentaires des citoyens et des associations de résidents. Elle est satisfaite de la nouvelle volonté exprimée par la Ville de mieux conserver les milieux humides présents dans les écoterritoires et corridors verts, de protéger une plus grande superficie de ces espaces verts de la coupe forestière, et d'améliorer la planification et la mise en place des écoles dans les quartiers. Elle est d'accord à redévelopper la ville en partie par-dessus les grands espaces commerciaux existants. L'ARP soutient aussi Gatineau dans le développement d'une politique des rues conviviales, de meilleures études de mobilité et d'un plan d'adaptation aux changement climatiques.

2. Considérations
L'ARP s'intéresse de près aux impacts des transformations du territoire qu'entraîneront la mise en oeuvre du Schéma d'aménagement et de développement révisé (SADR) et du plan d'urbanisme révisé, qui feront du Plateau l'un des secteurs urbains les plus denses de Gatineau.

La densification désirée par le conseil et l'administration municipale augmentera de façon importante le nombre de résidents sur son territoire actuel, surtout entre les boulevards du Plateau et des Allumetières. Elle soutiendra l'offre de nouveaux services (commerciaux, publics) de proximité, entrainera à terme une meilleure desserte par le transport en commun et favorisera une expérience urbaine renouvelée et voulue par un nombre important d'habitants.

En contrepartie, les résidents devront accepter le remplacement à terme de la majeure partie des grands espaces verts du Plateau par des immeubles. Seules quelques bandes riveraines des ruisseaux et certains milieux humides recevront une protection reconnue. Des portions d'écoterritoires et de corridors verts ayant une valeur écologique ont déjà été déboisés et construits. Le développement de constructions en hauteur sur 10, parfois 12 étages, au sud du boulevard du Plateau sera dorénavant permis. Des défis sont aussi à prévoir dans la gestion de la réfection et de la circulation automobile sur les grandes artères de circulation.

Elle s'inquiète aussi que des décisions vraiment importantes contribuant au succès du plan d'urbanisme ne seront prises que dans les mois ou années suivant son adoption finale par le conseil municipal le 17 novembre 2020, à l'extérieur de la démarche de concordance.

Dans son mémoire, l'ARP invite enfin les promoteurs immobiliers du Plateau à porter une plus grande attention, dans leur design de projets, aux espaces verts existants sur les lots qu'ils possèdent, pour maintenir une trame verte entre les boulevards du Plateau et des Allumetières, en conformité avec les nouvelles orientations proposées au plan d'urbanisme.

Il faut noter que l'ARP est solidaire et partie prenante d'un mémoire présenté par 18 associations de quartier de Gatineau le 9 novembre 2020. Ce mémoire distinct formule des recommandations partagées avec l'administration municipale en vue améliorer la planification urbaine et les outils existants appuyant la prise de décisions sur les projets de développement.

3. Conclusion
L'ARP portera donc une grande attention, dans une perspective à long terme, aux choix proposés par Gatineau qui affecteront l'évolution naturelle et sociale du Plateau. Un quartier sans nature sauvage pourrait contribuer à appauvrir l'expérience communautaire urbaine, la santé physique et psychologique et la qualité de vie de ses résidents. Cela étant dit, le Plateau est considéré comme l'un des maillons essentiels de la stratégie de Gatineau pour réussir à attirer, par la densification résidentielle, des investissements structurels importants comme le tramway, proposer une offre commerciale de proximité améliorée, et contribuer à limiter ainsi la croissance de son périmètre urbain.

Le plan d'urbanisme couvre un horizon de 10 ans. Le maintien d'une trame verte entre les ensembles résidentiels, une planification stratégique, la mise en place d'édifices contribuant au développement durable, des activités communautaires bien conçues axées sur la participation des citoyennes et citoyens, une collaboration accrue entre résidents, promoteurs, autorités scolaires, élus et administration municipale, tous ces facteurs sont autant d'exemples d'actions nécessaires pour mieux réussir le développement du Plateau au cours de cette prochaine décennie. L'ARP et les acteurs du milieu vous garderont au courant des prochains développements. Elle recherche et accueillera votre participation active au sein de son conseil d'administration et de ses comités de travail. Merci à l'avance de votre intérêt et de votre implication pour le développement harmonieux du Plateau.

Daniel Rosset, au nom du comité d'urbanisme de l'ARP
arp.urbanisme@gmail.com

 

Pour en savoir davantage sur le sujet, nous vous invitons également à lire les documents suivants:

Mémoire de l'ARP sur les Travaux de concordance - Révision du Plan d'urbanisme révisé

Commentaires du Collectif des Associations de résidents de Gatineau sur les Travaux de concordance - Révision du Plan d'urbanisme révisé